Sur le plan budgétaire, la loi prévoit des recettes de 6.289,7 milliards de dinars, en baisse de 3,3% par rapport à celles de 2019, dont 2.200,3 milliards de dinars de fiscalité pétrolière.

Concernant les dépenses,  le Budget de Fonctionnement, il est estimé à 4893,4 milliards de dinars, alors que le Budget d’Equipement est ventilé entre 2.929,8 milliards de dinars de crédits de paiements et 1.619,9 milliards de dinars d’autorisations de programme destinées à de nouveaux projets ou à des réévaluations.

 

Derniers articles publiés

Donnez vous de la visibilité

© 2019, AlgeriaBusiness. All Rights Reserved.