Sphère réelle 2019

Chiffres clefs

0
Millions au 1er janvier 2020
0
Milliards de DA
0 %
Rythme moyen annuel
0 %
Total population active

Comment s’y retrouver dans toutes les publications sur l’économie algérienne ?  Comment identifier les chiffres clés ? Comment aller à l’essentiel ? 

Algeria Business vous donne les clefs de compréhensions. 

Retrouvez ici toutes les statistiques des principaux agrégats de la sphère réelle de l’économie algérienne avec mise une à jour régulière suivant les publications de l’ONS et de la Banque d’Algérie. 

Après avoir été très élevé jusqu’à 1985 (plus de 3%), le taux de croissance de la population a baissé assez rapidement jusqu’à atteindre le seuil de 1,48% en 2000, le pays étant entré en transition démographique. Ce taux est, cependant, reparti à la hausse depuis jusqu’à dépasser à nouveau les 2% en 2010 (2,15% en 2015). Selon les spécialistes, ce nouveau « baby-boom » (le 3ème en 50 ans après celui de 1968 et 1982), est dû en partie à un taux de nuptialité qui a été multiplié par deux. En effet, plus de 369.000 mariages ont été enregistrés durant l’année 2015 contre 177.000 en 2000, soit une moyenne de 9 mariages pour 1.000 habitants contre 5/1000, ce qui explique cette croissance du taux de natalité. Il semble bien que la forte régression du taux de croissance démographique constatée à partir de 1989 soit davantage explicable par le démarrage de la longue crise économique et des craintes qu’elle a fait peser sur l’avenir en matière d’emploi et de conditions de vie. Le report à plus tard de la création de nouveaux ménages a bloqué momentanément la croissance démographique.

 

A partir de 2000, la sécurité et la stabilité retrouvée, les programmes ambitieux de construction de logements sociaux, la création d’emplois et l’amélioration progressive du pouvoir d’achat, c’est là autant de causes à l’origine de la relance démographique constatée. Mais, on ne pourra pas éluder le fait que l’évolution du poids de la population représente de manière évidente un déterminant majeur dans la problématique de la dépendance alimentaire

human-567563_1920

2019

Au 1er janvier 2020, la population résidente totale en Algérie a atteint 43,9 millions d’habitants.

 

L’année 2019 a été marquée par un volume de naissances vivantes dépassant le seuil d’un million de naissances pour la sixième année consécutive, quoi que légèrement en baisse par rapport à 2018, d’une augmentation significative du volume des décès, et la poursuite du recul du volume des mariages enregistrés, entamé depuis 2014.

 

Durant cette année, nous assistons à une stagnation du taux de mortalité infantile observée depuis 2016, alors que le taux de mortinatalité continue de décroitre. Par ailleurs, l’espérance de vie à la naissance a connu une légère hausse.

Evolution & structure 2019

0
Naissances vivantes
0
Décès
0
Mariages
0
Divorces

ÉVOLUTION DE LA POPULATION

Au cours de l’année 2019, la population résidente en Algérie est estimée à 43 424 000 personnes en date du 1er juillet.

 

L’accroissement naturel enregistré durant l’année a atteint 837.000 personnes, avec un taux d’accroissement naturel de 1,93%, continuant d’enregistrer la baisse enclenchée depuis 2017, avec un recul de 0,06 point par rapport à l’année 2018.

 

Cette baisse est principalement due au recul du volume des naissances enregistrées au cours de l’année mais aussi à l’augmentation du volume des décès. En date du 1er janvier 2020, la population résidente a atteint 43.900.000 habitants.