Invité de la Télévision publique, M. Arkab a indiqué que tous les pays avaient été impactés par la pandémie du Coronavirus (Covid-19) et ses répercussions sur la demande mondiale de pétrole, induisant ainsi la dégringolade de ses cours.

« Selon les rapports qui nous sont parvenus, les recettes de l’Algérie générées par les hydrocarbures ont atteint jusqu’à fin février dernier, 5 mds usd, alors que les prévisions initiales annonçaient 6 mds usd, soit (-1) mds usd par rapport à ces prévisions », a-t-il précisé.

Outre, les répercussions du Covid-19 sur l’économie mondiale et la contraction de la demande sur le pétrole suivie, accompagnées d’une chute des prix du brut brent (près de 25 usd/baril), les recettes de l’Algérie des hydrocarbures ont également reculé, a soutenu le ministre, en raison de la baisse de la demande européenne sur le gaz naturel algérien.

Derniers articles publiés

© 2019, AlgeriaBusiness. All Rights Reserved.