Finances publiques 2019

Chiffres clés

0
Millions de DA
0
Millions de DA
0
Millions de DA

COMPORTEMENT DE L’ÉCONOMIE NATIONALE EN 2019

L’économie algérienne a réalisé une croissance de 0,8% en 2019. Cette croissance est en léger retrait par rapport à celle de 2018 (1,2%). La croissance en 2019 est positive malgré le contexte de déficit du compte courant de la balance des paiements, de baisse des réserves de change et également de baisse de la croissance dans le secteur des hydrocarbures .

La croissance a été tirée par les secteurs de l’agriculture, du Bâtiment-Travaux Publics et Hydraulique (BTPH y compris services et travaux publics pétroliers), de l’industrie et des services avec des accroissements respectifs de leurs valeurs ajoutées de 2,7%, 3,8%, 3,8% et 3,0%.

 

A l’inverse, le taux de croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) hors hydrocarbures est plus élevé que celui du PIB mais en léger recul par rapport à 2018 puisqu’il passe de 3,0% en 2018 à 2,4% en 2019, ce qui dans le contexte de l’année 2019 constitue une performance appréciable.

Le PIB nominal passe de 20452,3 milliards de DA en 2018 à 20428,3 milliards de DA en 2019, soit une légère baisse de 0,1%.

Budget de l'Etat pour 2019

Le budget de l’Etat de 2019 s’inscrit dans la démarche qui consiste à maitriser la dépense publique en vue d’une soutenabilité budgétaire permettant de réduire les tensions sur la trésorerie de l’Etat.

 

Le profil des équilibres budgétaires (optique engagement) projeté pour 2019 induirait un déficit budgétaire de –10,4% par rapport au PIB, contre –10,9% en prévision de clôture de l’année 2018.

 

Cette légère atténuation du déficit est liée aux évolutions baissières différenciées des recettes budgétaires (-0,2%) et des dépenses budgétaires (–0,8%), comparativement aux prévisions de clôture de 2018.

 

Le solde global du Trésor se situerait à –2 249,3 Mrds DA, représentant –10,4% du PIB.

Finances publiques en infra annuel 2019

LE BUDGET DE L’ETAT (OPTIQUE ENCAISSEMENT-DECAISSEMENT) A FIN JUIN.

Economie réelle

Pour aller dans le détails sur les données de l'économie réelle. Consultez le dossier dédié

Lien vers le dossier

Les recettes - 2019

coins-1015125_1920

Détails des chiffres

Détails des encaissements 2019

Les dépenses

savings-2789137


Le détail des chiffres

Budget 2019 comparativement aux dotations révisées de 2018


Transferts sociaux

Ratios : transferts sociaux

en % du Budget de l'Etat

en % du PIB

Sous différentes formes, les formules évoluent : les logements sociaux, l’auto-construction, les logements sociaux participatifs. Elles incluent aussi les exonérations de l’impôt direct dans le cadre de la réalisation de logements, y compris les logements sociaux.

La subvention aux établissements hospitaliers, la santé scolaire, les frais de soins et de séjours des individus démunis, non assurés sociaux. Hôpital Central de l’Armée

Complément différentiel de retraite des Moudjahidines, complément différentiel servi aux petites pensions, subvention à la Caisse des Retraites Militaires

La préservation de la dignité des moudjahidine et des ayants-droit de Chahid,  a toujours constitué une préoccupation majeure en Algérie. Pensions des Moudjahidine, frais de transport des Moudjahidine et Ayants-droit. Frais de soins, de cures thermales et de séjours en stations thermales des Moudjahidine. Assistance exceptionnelle aux Moudjahidine

Il s’agit des subventions pour soutenir les prix versés à l’OAIC pour le différentiel du prix à l’importation et à la production local. Aussi à l’ONIL pour le différentiel du prix à l’importation et à la production local. Sont comprises dans le budget de l’agriculture (80%).

La contribution à l’ADS. Contribution aux œuvres Sociales des Fonctionnaires. Contribution aux établissements spécialisés de la Protection Sociale. Pensions et Allocations aux Handicapés à 100%. Compensation et Frais de transport dans le Sud. Contribution au mouvement associatif. Dotation au Fonds pour l’indemnisation des victimes et ayant-droit des victimes du mouvement pour le parachèvement de l’identité nationale. Protection de l’Enfance et enfance assistée. Frais de transport des Handicapés. Contribution à la Sécurité Sociale des Catégories particulières.

Soutien aux familles (détails)

Il s’agit des subventions pour soutenir les prix versés à l’OAIC pour le différentiel du prix à l’importation et à la production local. Aussi à l’ONIL pour le différentiel du prix à l’importation et à la production local. Sont comprises dans le budget de l’agriculture (80%).

Sous forme d’aides aux étudiants (Centres des Œuvres Universitaires, part relative aux bourses, à la restauration et au transport), les bourses aux élèves (cantines scolaires),

Les prestations familiales qui comprennent les allocations familiales et la prime de scolarité représentent un revenu de complément pouvant aider les travailleurs salariés chargés de familles à assurer la satisfaction des besoins propres à l’enfant.

Sous différentes formes, les formules évoluent : les logements sociaux, l’auto-construction, les logements sociaux participatifs. Elles incluent aussi les exonérations de l’impôt direct dans le cadre de la réalisation de logements, y compris les logements sociaux.


Dépenses d'équipement

Les dépenses d’équipement en 2019 baisseraient en termes d’autorisations de programmes de 168,8 Mrds DA (-6,1%) par rapport à la LFC 2018 et diminueraient pour les crédits de paiement de 440,6 Mrds DA, soit – 10,9% par rapport à la LFC 2018.

Les autorisations de programmes passeraient ainsi de 2770,5 Mrds DA prévues dans la LFC 2018 à 2601,7 Mrds DA dans le projet de loi de finances pour 2019.

Ce montant d’autorisation de programme se décomposerait en :

 1 901,6 Mrds DA pour les programmes d’investissement (73,1%)

 700,1 Mrds DA pour les opérations en capital (26,9%).

Hors secteur « divers » et hors « opérations en capital », l’autorisation de programme prévue pour 2019 s’élèverait à 1101,6 Mrds DA.

Les crédits de paiement se situeraient à 3 602,7 Mrds DA dans le projet de la loi de finances pour 2019, contre 4 043,3 Mrds DA en 2018, soit –440,6 Mrds DA (–10,9%). Ils se répartissent en :

 2 438,3 Mrds DA pour le financement des dépenses d’investissement (67,7%),

 1 164,4 Mrds DA pour les opérations en capital (32,3%).

Hors secteur « divers », les crédits de paiement destinés à l’investissement (soit 1838,3 Mrds DA) sont concentrés à plus de 70% au niveau de trois (03) secteurs :

  • 1. Infrastructures économiques et administratives pour 635,8 Mrds DA (soit 34,6%).
  • 2. Soutien à l’habitat pour 423,4 Mrds DA (soit 23%).
  • 3. Agriculture et hydraulique pour 235,6 Mrds DA (soit 12,8%).

Crédits des programmes d'équipements par secteurs et par activité

Le solde

stock-exchange

Pour aller loin dans le sujet

Bientôt disponible

Découvrir le dossier dédié aux déficits publiques

La dette publique

Economy

Pour aller loin dans le sujet

Dette publique

Les derniers indicateurs publiés

Donnez vous de la visibilité

© 2019, AlgeriaBusiness. All Rights Reserved.